Télétravail : impacts environnementaux et effets rebond

Le lien entre télétravail et baisse des émissions de gaz à effet de serre liée à la réduction des trajets domicile-travail a abondamment été étudié depuis une vingtaine d’années (Mokhtarian, 2000, Giovanis, 2017). Néanmoins, depuis peu, la communauté scientifique s’intéresse aux autres impacts environnementaux que peut avoir cette nouvelle pratique de travail (Cerqueira, 2020). Il existe toutefois peu de modèles tentant de quantifier ces dits impacts. C’est ce que tente de faire l’ADEME dans son Etude sur la caractérisation des effets rebonds induits par le télétravail (2020).


Partant du constat que les données et études existantes sur le sujet ne permettent pas de quantification de la balance environnementale globale du télétravail à cause de l’hétérogénéité des définitions et méthodologies utilisées et de nombreux biais de sélection, l’ADEME propose d’effectuer un recensement exhaustif des effets rebonds à partir de la littérature existante puis, au moyen de groupes de travail, de sélectionner ou déterminer un modèle quantitatif pour chacun. L’objectif final étant d’établir un bilan environnemental quantitatif estimatif et global du télétravail ainsi que de
discuter des paramètres pouvant l’influencer.


L’ADEME note trois effets rebond majeurs : le phénomène de relocalisation des travailleurs (augmentation de la distance domicile-bureau, report modal, augmentation de la surface du domicile, etc.), les changements de stratégie immobilière des entreprises (réduction des surfaces avec mise en place de Flex Office, baisse des consommations énergétiques, création d’hypercampus, etc.) et l’évolution des comportements (réallocation du budget carburant, augmentation des week-ends prolongés, etc.). Ces effets directs sont suppléés par des effets systémiques et des effets non modélisables à ce stade tels que les effets d’équipement (le télétravailleur investit dans de l’équipement de bureautique neuf et l’entreprise dans du matériel de digitalisation) ou de pouvoir d’achat (les gains de pouvoir d’achat sont réalloués à des dépenses carbonées ou polluantes).


Dans la continuité des travaux de O’Brien & Aliabadi (2020), données quantitatives à l’appui, l’ADEME établit trois scénarios théoriques en matière de télétravail et d’effets rebond et précise que les bénéfices environnementaux du télétravail pourraient être renforcés par la mise en place de politiques publiques et privées. L’agence préconise ainsi le Flex Office qui procure des bénéfices environnementaux très significatifs. Elle indique également, comme Kanda et al. (2020), que le télétravail peut être le déclencheur d’un réinvestissement de l’aire de vie personnelle autour du domicile encourageant le recours à des mobilités « douces » et décourage la pratique du télétravail par journée incomplète.

Quant à l’avenir du télétravail, la récente pandémie de Covid-19 a poussé les gouvernements à mettre en place des restrictions sur les déplacements, confinant les citoyens chez eux et poussant les entreprises à généraliser le télétravail. A échelle mondiale, ces mesures ont engendré une baisse moyenne temporaire de 26 % des émissions de CO2 (Le Quéré, 2020) ainsi qu’une baisse conséquente des émissions de dioxyde d’azote (NO2), polluant atmosphérique principalement émis en France par le secteur du transport, comme montré par les données des satellites d’observation de la NASA Earth Observatory (Figure 1). Comme l’indiquent Kanda et al. (2020), les conséquences à long terme de la crise du coronavirus sont susceptibles de provoquer des changements permanents sur la digitalisation du travail et, en conséquence, une réduction des besoins en mobilité et de la consommation d’énergie fossile. Mais s’ajoutent à cela une pléiade d’effets rebond et ainsi, à l’instar du paradoxe de Jevons, si ces effets de long terme ne remettent pas en cause l’intérêt de la démarche, leurs impacts ne pourront être appréciés, et quantifiés, que dans la durée et nécessiteront des travaux complémentaires.


Références bibliographiques

Bojovic, D., Benavides, J., Soret, A. (2020). What we can learn from birdsong: Mainstreaming teleworking in a post-pandemic world. Barcelona, Spain : Earth System Governance, Elsevier B.V.

Cerqueira, E., Motte-Baumvol, B., Belton Chevallier, L., Bonin, O. (2020). Does working from home reduce CO2 emissions? An analysis of travel patterns as dictated by workplaces. Paris, France : Transportation Research Part D, Elsevier Ltd.

Giovanis, E. (2017). The relationship between teleworking, traffic and air pollution. Verone, Italie : Atmospheric Pollution Research, Elsevier B.V.

Greenworking & ADEME. (2020). Etude sur la caractérisation des effets rebonds induits par le télétravail : Rapport final. Angers, France : ADEME

Ibn-Mohammed, T., Mustapha, K.B., Godsell, J., Adamu, Z., Babatunde, K.A., Akintade, D.D., …, Koh, S.C.L. (2020). A critical analysis of the impacts of COVID-19 on the global economy and ecosystems and opportunities for circular economy strategies. Resources, Conservation & Recycling, Elsevier B.V.

Kanda, W., & Kivimaa, P. (2020). What opportunities could the COVID-19 outbreak offer for sustainability transitions research on electricity and mobility?. Energy Research & Social Science, Elsevier Ltd.

Le Quéré, C., Jackson, R., Jones, M., Smith, A., Abernethy, S., Andrew, R., …, Peters, G. (2020, Juillet). Nature Climate Change, Vol 10, 647-653.

Mokhtarian, P., & Henderson, D. (2000). Analyzing the Travel Behavior of Home-Based Workers in the 1991 CALTRANS Statewide Travel Survey. Berkeley, Etats Unis : The University of California Transport Center.

NASA Earth Observatory (2020). Airborne Nitrogen Dioxide Plummets Over China. Repéré à https://earthobservatory.nasa.gov/images/146362/airborne-nitrogen-dioxide-plummets-over-china

O’Brien, W., & Aliabadi, F. Y. (2020). Does telecommuting save energy ? A critical review of quantitative studies and their research methods. Energy and Buildings, 110298.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s